ce qu’il faut comprendre

 

Qu’avons nous fait ?

 

Pourquoi avoir mis une ‘résistance’ ?

Quand nous allumons une broche (pin) 13, celle-ci est mise à 5v et quand nous l’éteignons celle-ci est mise à 0v. La pin GND est aussi à 0v.

La résistance est utilisée pour limiter la quantité de courant qui circule dans la DEL car trop de courant l’endommagerait et alors la DEL brûlerait.

Vous pouvez penser à une résistance comme un robinet que vous pourriez trouver dans votre lavabo, sans le robinet l’eau coulerait vraiment vite mais avec le robinet vous pouvez contrôler à quelle vitesse l’eau sort.

Pour notre résistance, plus la valeur mesurée en Ohm est grande et plus le courant sera faible. Nous avons utilisé une résistance en Ohms de 1Ko dans notre exemple, si on essaie une plus grande résistance de 10Ko vous verrez que la DEL brille moins, c’est parce qu’il y a moins de courant à passer et par conséquent moins de puissance.

Et c’est quoi un ‘potentiomètre’ ?

C’est une résistance un peu particulière car on peut la régler. Notre carte lit les variations avec un résultat compris entre 0 (mini) et 1023 (maxi).

 

Voici ce qu’il se passe à l’intérieur quand on tourne le centre :

 

Mais si ça change tout le temps, comment on peut s’en servir ?

 

On peut créer des ‘boîtes’ qui vont stocker une information :


On appelle ça une variable.


Donc quand on veut lire l’information qui rentre dans une broche :

On lit l’information électrique sur le borne de la carte grâce à ce bloc aux bords ronds.


 

Quand Scratch lit notre programme, il l’exécute bloc par bloc….jusqu’au bout. Donc il s’arrête à la fin. Pour le forcer à continuer encore et encore la même chose, on place nos instructions dans une boucle qui ne s’arrête jamais !